Les Territoires Sacrés

Dans un lieu où les lois se sont effondrées, venez forger votre légende dans les territoires sacrés
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance d'un clan

Aller en bas 
AuteurMessage
Amandine Sassou

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Renaissance d'un clan   Lun 12 Mar - 12:57

Amandine s’était vu nommée chef du clan des Kekes, elle avait à disposition une quantité de bois propre à la construction pour bâtir les fondements de leur sanctuaire. Sur le coup, elle avait été peinée de voir des arbres autrefois vigoureux aujourd’hui transformés en poutres, mais elle avait du se faire une raison. En effet, d’une part on lui avait assuré que pour ne pas déforester les plaines il avait été demandé de replanter le même nombre d’arbre que celui qui avait été coupé, et que finalement ces arbres n’étaient que des arbres qui avaient poussés que pour cet effet, ensuite, les hommes ne pouvaient se contenter d’une vie dans la pleine sous peine de devoir se terrer dans les grottes où mourir durant les rigueurs des hivers trop froids pour les êtres sans sève dénudés de poils. Enfin, elle devait se rappeler de sa condition et de son projet. Elle n’était plus seule à présent. Il lui faudrait bien composer avec les autres. En outre, on lui avait laissé quelques dessins d’assemblage classiques, donné avec l’achat du bois par le vendeur qui espérait faire bonne figure.

On lui avait donné la liste de ses attributions : Panne faitière, panne, chevrons, arbalétrier, échantignolle, entrait, poinçon… elle avait opiné du chef sans réagir en voyant la longue charrette qu’ils avaient transportés à l’aide de deux chevaux de trait qui s’étaient montrés particulièrement agréable avec Amandine malgré la peine qu’ils avaient eu à avancer dans la sauvage forêt peu adaptée à ce genre de chargement. Il y avait de quoi poser la structure d’un bâtiment de taille moyenne lui avait-on dit. Ils devraient se débrouiller pour le reste, un équipage d’outils, de peaux et de produits de première nécessité avait été chargé à leur suite. Ils auraient également des tentes pour s’abriter dans les premiers temps.

Enfin, vient le temps de stopper le convoi au lieu désigné par la souveraine. Un campement sommaire fut monté, puis, pleine d’espoir, Amandine lança une question :

Qui Sait comment on construit un bâtiment ?

Le silence et les regards étonnés seuls répondirent _toutefois fort efficacement_ à la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandine Sassou

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Renaissance d'un clan   Lun 12 Mar - 13:00

Amandine avait regardé d’un air médusé son entourage. Personne n’avait de connaissance en fabrication. Les quelques personnes devant elle étaient pourtant résidents de ce genre de demeure. Comment ne pouvaient-ils pas connaître les rudiments de construction qui les abritaient et abritaient leurs aïeux ? C’était inconcevable ???

Les autres s’étaient remis à leur activités. Il lui était difficile d’imaginer une solution. Manifestement en temps qu’initiatrice du projet les autres attendaient d’elle de les sortir de l’impasse dont ils se trouvaient. Ils étaient volontaires mais ignorant. Elle leur avait promis une solution et s’isola pour réfléchir à la question.

Elle passa plusieurs jours à monter des bâtonnets les uns avec les autres. Il lui était difficile de construire quelque chose de stable. Elle avait tout d’abord tenté d’imiter une habitation humaine mais sans grand succès. Les formes étaient trop éloignées de ce qu’elle connaissait. Elle essayait de se souvenir de ce qu’on lui avait indiqué. Le faîte était supposé être composé d’un madrier qui soutenait le toit, à moins que ce ne soit une poutre ? c’était quoi la différence ? Elle resta de longues journées de réflexion avant de trouver finalement une solution. Elle finit par comprendre qu’elle aurait beaucoup plus facile de construire quelque chose qui lui était plus proche. Elle devrait s’inspirer de structures qu’elle connaissait par cœur. Un arbre ? un nid peut-être ? Une toile d’araignée ? une ruche ? la forme qui dominait était le rond. Elle avait vu des centaines d’oiseaux construire des nids adaptés à leur couvées, des milliers d’araignées tisser des toiles, des arbres dans la mangrove étaient capable d’étirer leurs racines comme des poutres formant une cloche en leur dessous. Elle allait bien trouver une illumination parmi ce qu’ils lui présentaient ! Elle reprit ses constructions de plus belle.

Cette fois, son idée était plus précise, elle savait où elle comptait se rendre. Le rond lui semblait naturel, mais la sphère était à rejeter. Trop complexe pour elle, il faudrait la soulever et elle était incapable de la stabiliser. Elle opta pour la demi sphère. La forme lui semblait raisonnablement satisfaisante de part sa solidité et en même temps, il serait bien plus façile de marcher sur un sol plat !

Elle monta un premier prototype qui la satisfaisait. Le résultat était une sorte de yourte. Montée sur pilotis, elle avait essayé de reformer un nid comme un saule sur des racines aérienne d’arbres de mangroves. On pourrait se déplacer debout sous la structure, et un foyer sur deux niveaux devrait pouvoir permettre un certain confort. Ses compagnons seraient abrités la nuit dans la construction élevée et ils pourraient exploiter le sol.

En réalité, la structure était inutilement complexe. Incapable de produire un épaulement décent, elle en était réduite à multiplier les poutres porteuses. Par chance le sol de la zone devenait dur passé les deux brassées. Ce serait suffisant pour soutenir pour un édifice d’un étage sans briques. Elle retourna au camp soumettre son idée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandine Sassou

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Renaissance d'un clan   Ven 23 Mar - 10:18

Son prototype fut accepté difficilement. La petite communauté avait du mal à s’engager à la construction d’un bâtiment dont elle ne connaissait pas la structure ni l’utilité. Personne n’avait mieux, ils se mirent au travail en s’aidant des quelques dessins laissés avec le bois. En réalité, la jeune femme et les autres apprirent énormément de ces dessins. Elle se mordit les doigts de n’avoir pas pris auparavant le temps de les observer, ils auraient rendu sa maquette bien plus facile à réaliser et viable. Elle se lança dans un certain nombre de prototypes avec plus ou moins de succès. Au bout d’un certain temps à diriger les travaux de construction, elle avait après beaucoup, particulièrement dans la gestion de ressources dont elle n’était pas du tout familière.

Huit personnes mangeaient davantage que ce qu’elle aurait imaginé, et rapidement, les champignons, tubercules et baies qu’elle trouvait sans mal autour du campement se firent plus rare. La rivière était toute proche ils purent recourir à la pêche. Par chance la jeune femme avait commencé à renouer avec la faune locale. Elle avait commencé à ressentir à nouveaux les créatures vivantes. Les animaux du moins. Réellement, leur impact était minime, elle ne s’en inquiétait guère. Ils étaient trop peu nombreux pour ça.

Les jours passèrent lentement, elle se questionnait sur la façon qu’elle aurait de faire les murs lorsque la structure principale serait faite. Cette fois c’était dans le monde des hommes qu’elle trouva une solution. Des murs seraient faits d’osier doublés de chaume. Temporairement du moins. Elle avait planté sur le pourtour des vignes qu’elles savaient solides. En les tressant régulièrement elle espérait obtenir à terme un mur végétal qui les protègerait efficacement du froid. Après tout, elle était bien placée pour savoir le confort qu’une maison végétale pouvait avoir. Si les vignes poussaient efficacement, elles soutiendraient la structure en lieu et place des poutres dans un dôme végétal résistant.

Finalement, à la construction manquerait un plancher digne de ce nom. Elle n’avait pas pu se résoudre à abattre les beaux arbres de la région. L’urgence n’était pas à l’ordre du jour, aussi prit-elle le parti d’atteler les jeunes arbres tombés récemment dans l’espoir de les fendre et ainsi de fabriquer un plancher de demi rondins d’acacia, une technique qui se révèlerait primitive mais efficace.

A nouveau, les jours passèrent lentement. Les hommes s’étaient attelés au projet qui prenait forme petit à petit. Le moral en berne du début était ravivé au fur et à mesure que se montait les fondations, les façades et les murs. Le foin fut étonnamment difficile à trouver pour le chaume, en cette saison froide, les pluies étaient abondantes et il aura fallu le sécher au feu.

Ainsi, les murs de l’établissement naquirent, et la trame de ce qui aurait pu ressembler de loin à un œuf de géant éclot au milieu de nulle part, sur les contreforts de la forêt vallonée.
Il ne restait plus qu’à meubler pour rendre l’endroit vivable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbre Divin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 24/01/2018

MessageSujet: Re: Renaissance d'un clan   Mar 10 Avr - 17:01

Le village prenait peu à peu vie, contrairement à ses rivaux, le clan des Kekes allaient très bien, le forêt les laissait vraisemblablement tranquille, peut être avaient ils raison ? Quoi qu'il soit un cours d'eau fut repéré à l'ouest ne restait plus qu'à choisir quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://territoiresacre.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance d'un clan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance d'un clan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Horde Fumante de Scruitiss Sale Oeil du Glorieux Clan Skryre...
» Habbor offre un stickers gratuit si vous rejoignez son clan!
» La Traque, un Nouveau Régiment de Guerriers des Clan.
» clan mercenaire
» [Blog] Clan Bionifigs sur Need For Speed World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Territoires Sacrés :: Terres Sacrés :: Territoire Keke :: Mapavu-
Sauter vers: